Mokapop

mars 28, 2008

Finalement, les sciences, c’est fou tight.

Filed under: Sciences naturelles — mokawi @ 5:15

Une des choses qu’on réalise très vite en retournant au merveilleux monde des sciences pures, c’est que les scientifiques qui ont de l’imagination ne savent pas trop quoi en faire. À preuve:

Together the work of Thompson and Tits has led to a better understanding of a strange class of symmetrical objects called sporadic groups, which don’t fit into the periodic table of symmetries. « They seem to come from nowhere, » says Niblo. The most bizarre of these, and the largest, is an object called the Monster, which can only be fully seen in 196,883 dimensions and has 8 x 1053 symmetry elements. Thompson devised a formula for predicting how many symmetry operations a sporadic group may have, and Tits has studied some of them: one (the Tits group) is named after him.
Nature, 27 mars 2008

J’ai hâte de voir le jour où on va trouver une application lointainement pratique au Monstre.

Plus tôt aujourd’hui, je découvrais qu’on pourrais faire des circuits encore plus petits et encore plus rapides avec du graphène, un matériel qui n’est autre qu’une immense molécule de carbones liés ensemble pour faire une feuille. Genre, les électrons approches la vitesse de la lumière. Méchant gizmo! Pour faire des ordis pour les schtoumps, peut-être?

Il y a peut-être de la place pour moi dans ce monde de fou, finalement!

Publicités

Propulsé par WordPress.com.