Mokapop

février 14, 2008

Popularité

Filed under: Gadgets, Histoires à coucher dehors — mokawi @ 6:27

WordPress est un logiciel fantastique: je peux à peu près tout savoir sur mes visiteurs. Non seulement je peux savoir combien vous êtes, mais je peux le savoir par jour, par semaine et par mois, et ce pour tout le blog, pour un article. Je peux même savoir comment vous êtes venu; et si c’est en ayant fait une recherche sur google, je peux savoir quels termes vous avez recherché. Mental, non?

Par exemple, je sais qu’aujourd’hui une personne a abouti sur mon blog en cherchant des choses sur « Les amis au Pakistan » (cet excellent band lavalois qui fait de la musique électronique délicieusement absurde et harmonieuse), une autre cherchait à savoir pourquoi sa souris était invisible sur Fedora 8 (j’imagine qu’elle est sorti bredouille), une autre voulait savoir comment jouer avec les dates sous awk et une autre a cherché « voile et sexe ».

Cette orgie d’information me permet enfin d’imiter les politiciens et de ne produire qu’en fonction des sondages. Si je regarde les références, je constate que dans environ 70% des cas, il s’agit d’un lecteur d’un autre blog qui a fait le saut dans le miens. Tuniblogs.com et le blog de Gemma sont mes meilleurs référents, et presque tous les autres référents sont francophones. Je dois donc faire davantage de commentaires en français si je veux augmenter le traffic.

Par ailleurs, que dois-je écrire? Mon article le plus populaire est, de loin, celui sur le chalet du Lac aux castors. A priori, je croirais que c’est simplement des gens qui ont été attirés là par mon cousin Marco, qui a envoyé des liens à ce site à des centaines de personnes, mais non. Juste aujourd’hui, 3 personnes ont cherché pour « chalet du lac au castors » et ont abouti sur mon blog. Bref, si vous voulez attirer du traffic, vous savez tous quoi faire! Le chalet du lac au castor, c’est mieux que les sexe. Étrangement, celui qui suit ce dernier semestre, c’est « Exemple de morale bien enseignée »: à n’y rien comprendre. Ensuite vient « Ubuntu/xfce sur powermac g4 », mais ça se comprend: c’est une distribution populaire, et il y a relativement peu de documentation, et beaucoup de problèmes. D’ailleurs les articles d’informatique font mieux que la moyenne: on a « Thunar mon amour » au 5e rang, « configurer un PDA en 99 étapes » au 7e et « jpilot » un peu plus loins, et le classement est encore plus avantageux sur une période plus longue.

Enfin, certains articles plus philosophiques semblent avoir un certain succès. Les articles de féminisme, fort malheureusement, parce que je les ai relu récemment et les ai trouvé particulièrement mauvais. Un article nommé « Le problème de l’esclavage », qui est tout à fait aristotélicien obscur et pas écrit pour être compris, fait un tabac que j’ai peine à comprendre (j’imagine que tout est dans le titre). Enfin, certains surfeurs semblent apprécier le court article sur la raclée que Chantal Hébert a donné à Mario Dumont, et l’article « Schizophrénie et sexe des anges », qui est bien à mon goût, attire bien des gens, sans doute pour le titre encore une fois.

Bref, les indicateurs sont formels. Je dois:

  • Utiliser des titres avec des mots-clé
  • Participer davantage à la blogosphère francophone
  • Écrire sur des choses qui préoccupent les gens, comme le sexe des anges, le chalet du lac aux castors et l’installation d’une distro linux abandonnée sur une machine qui devrait en toute logique déjà être dans un carrefour jeunesse au fin fond de l’Afghanistan.

Ou pas.

Publicités

juin 14, 2007

Citation du jour

Filed under: Cultures, Histoires à coucher dehors — mokawi @ 5:17

J. Spangenthal-Lee, du journal The Stranger, a fait la visite d’un mosquée de Seattle:

On my way out of the building, the friendly young man wanted to know if I had any questions about Islam. I asked where all the women were. A smile crept across his face. « Okay, it’s like this: When we pray, we bow. If the women were in there… you know, your face would be… » We both laughed. Apparently, women are in the basement because no matter how devout a man might be, there is no power greater than Allah… except a woman’s ass.

Ce que ne comprend pas m. Spangenthal-Lee, c’est que c’est la puissance d’Allah lui-même qui est incarnée dans le charme redoutable des culs et autres parties de l’anatomie des musulmanes et dans la libido implacable et dans la vitalité sexuelle époustouflante des musulmans.

juin 4, 2007

Le spam de la semaine

Filed under: Histoires à coucher dehors — mokawi @ 10:11

Good day,

I am Capt Jarvis Maxwell Reeves Jr, an American Soldier. I am serving in the US Army of D Company, 2nd Battalion 22nd,Infantary Regiment, Iraq.I and my crew members discovered $650M USD in Saddam Hussein’s palace in April 2003. We managed to move away a total sum US$25 Million dollars cash out from the $650M USD, mostly 100-dollar bills and was quickly flown out of the warzone and deposited in an undisclosed security company in U.A.E. You can click on the site for more details about the funds.

 

http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/2988455.stm

 

As you know we are being attacked by insurgents everyday and car bombs Unfortunately, the rest of my crew members have lost their lives to the wicked Iraqi insurgents. I therefore seek your partnership to assist me transfer these funds into your account and invest the funds.I will take 65% while you take the other 30% and 5% will be for expences, If you are interested I will send you the full details but my fear is Can I trust you? When you receive this letter, kindly send me an e-mail signifying your interest including your most confidential telephone/fax numbers in order to forward to the security firm for the release of the funds in your names or your company.

 

Respectfully,

Capt Jarvis Maxwell Reeves Jr.

If interested reply to my personal email:jarvismaxwelrjjr@yahoo.co.jp

Il y a beaucoup de choses à dire sur ce spam, à commencer par son anglais un peu philistin, la somme mirobolante (Ça vient comment? En petite coupure? En lingots? J’aimerais bien voir le coffre!) et le fait qu’il attribue un courriel japonais à un soldat américain.

Mais ce qui me fait vraiment marrer, c’est qu’un officier des marines vienne rejoindre dans l’imaginaire du spammer ces fils de banquiers kenyans ou autres pourritures de l’Afrique, et que l’Irak viennent rejoindre ces lieux de chaos où les bandits peuvent cacher leur trésors (même démesurés, comme vous pouvez le voir) sans que personne ne les soupçonne.

janvier 10, 2007

Pourquoi apprendre des trucs idiots?

Voici la solution. (Lisez-le d’abord, parce que sinon ce qui suit est dans le champ.)

J’en ai des semblables.
Pour le grec ancien: par une sorte de miracle, je me trouve parachuté dans l’Attique du IVe siècle avant notre ère. Je trouve un paysan à qui je baragouine quelques mots, et je me ramasse au Lycée ou à l’Académie. J’utilise ma connaissance de la philosophie et des sciences pour faire avancer la civilisation de plusieurs siècles, et je vis dans l’opulence et la gloire jusqu’à mes derniers jours
Pour la philosophie pratique: Je me pointe dans un truc comme une session d’étude de la Bible d’une église néo-chrétienne fondamentaliste, et je remet en cause la sacralité du saint livre. Je me ramasse des coups de bâtons, mais l’église ferme au bout d’une semaine, libérant ses adeptes de la haine des infidèles et des ascèses inutiles.
Pour la métaphysique: mes théories ambigues tombent dans les mains d’un savant génial et débouchent sur une théorie physique qui permet d’expliquer la fracture entre physique quantique et physique relativiste.
Pour le hockey: (fantaisie d’enfant) je joue au hockey dans une patinoire, et passe, par hasard, Saku Koivu qui remarque mon talent et me fait faire jouer un match avec le Canadien.
Take that, puny emacs user!
Pour les raccourcis VIM: Mon ordinateur crashe, de sorte que je me retrouve avec un vieux 286 pour terminer ma thèse. J’installe un linux de base, je reprend mon plan sur VimOutliner et je convertis mon texte abiword en texte ordinaire grâce à mon ordinateur de poche. Je termine ma thèse encore plus rapidement, parce que le GUI siphonnait l’activité du processeur G4.
Pour VBScript, Raiser’s Edge et la logique floue:
Au QG de la plus grande organisation de lutte au SIDA en Afrique…
Administrateur 1: Oh non! La base de donnée philanthropique est en si mauvais état qu’il est devenu impossible de s’en servir, avec tous les dossiers dupliqués, incomplets et inutiles!
Technicien: Il reste moins qu’un gig disponible sur le serveur et toutes les bandes de sauvegarde sont usées à la corde, et il n’y a plus de matériel de stockage informatique dans tout Kinshasa! Tout va planter dans une heure!
Administrateur 2: Si on perd ces données-là, on perd des milliards de dollars qui auraient pu permettre la survie de millions d’enfants malades ou orphelins!
Moi: Ne vous inquiétez pas, je connais la logique floue, VBScript et les routines VBScript de Raiser’s Edge!
(taptaptap)
Technicien: Ô miracle! Le disque du serveur se vide des données inutiles!
Administrateurs: Et les données utiles sont à nouveau utilisables! Merci FuzzyMan!
(Logique floue en anglais, c fuzzy logic)

Ce qu’on invente pas pour se motiver…

septembre 8, 2006

Amsterdam

Filed under: Cultures, Histoires à coucher dehors, Uncategorized — mokawi @ 2:30

Je suis parti en voyage, et en bon antisocial que je suis, je n’ai pas ecrit a personne au Canada. Volontairement: j’ai deja assez a m’occuper d’acheter des cadeaux a mes compatriotes, je n’ai franchement pas envie que mop esprit ait a revenir au Canada a chaque fois que je prend mon ordinateur. D’ailleurs, c’est un peu dans mes objectifs, parce que le temps que je gagne a faire mon antisocial se transforme en temps que je peux utiliser pour lire sur Toto (en ce moment, je lis un article pas mal par Jean-Yves Chateau, « Phronesis et verite »).
J’ai quand meme ecrit un article de blog sur Paris, que je n’ai pas encore envoye (je le ferai plus tard), et je vais utiliser mon temps d’attente pour le train vers Dusseldorf pour vous expliquer un peu Amsterdam.
Contrairement a Paris qui est tres grise, tres chic, tres frais chiee, Amsterdam est la ville de la contre-culture. Vous savez sans doute qu’on y peut acheter du weed de facon tout a fait legale, et que les vendeurs ne s’en privent surtout pas (les « Coffee Shops » sont presentes a chaque coin de rue, du moins dans le centre de la ville), sachez en plus que dans un cartier, vous pouvez vous promener dans les allees pour vous rincer les yeux de la vue de femmes presque nues qui se pavanent dans des vitrines en vous faisant des clins d’oeil et des signes pour que vous les rejoigniez dans l’intimite de leur cabine. Si vous etes du genre S&M, ou toute autre sorte de kink, evidemment, on a aussi pense a vous. D’ailleurs, le musee du sexe d’Amsterdam est immediatement a cote du musee de la torture.
Je n’ai malheureusement pas eu la chance de rencontrer de neerlandais (sinon brievement). Mais je crois qu’ils sont un peu tannes des touristes, et ils n’ont pas tout a fait tord, dans la mesure ou ils ont radicalement change la ville, et pas seulement dans le sens de la contre-culture. Si tout le monde parle anglais ici, tout le monde ne parle pas neerlandais. On sent un peu de raideur et d’agacement quand on demande des directions, et generalement, on recoit des reponses assez expeditives qui se resument a deux mots: « This way ».

Propulsé par WordPress.com.