Mokapop

juillet 3, 2007

La journée de la liberté d’expression

Filed under: Philosophie, Politique — mokawi @ 3:11

Comme vous le savez déjà, le 1er juillet a été l'objet d'une initiative pour la liberté d'expression, à laquelle j'ai participé. Il y a déjà une liste de gens ayant participé … de laquelle je ne suis pas. Pour le moment.

Je veux tout de suite répondre à une critique que j'ai croisé quelques fois sur le web dirigé contre ce genre d'initiative. Selon celle-là, ce genre d'initiative démontre la vanité des blogs, puisque les posts seraient répétitifs, qu'ils ne contribueraient en rien à la cause qu'ils prétendre servir. Les initiatives de bloggage collectives ne serviraient ni la science, parce que la science ne s'abreuveraient que des sources claires des intellectuels, ni l'action, puisqu'ils ne sont que parole.

Primo, ces gens-là ne sont pas dans le bon party, parce que ces remarques-là nous amènent tout droit à l'aristocratie, ce qui sans nécessairement contraire à l'esprit de la liberté d'expression, est contraire à l'espèce de liberté d'expression que souhaitent ceux qui la défendent: une liberté d'expression politique, et donc une liberté de participer à la décision politique.

Secundo, le moins qu'on puisse dire de l'élite de sciences humaines de notre époque, c'est qu'elle n'a cessé de faire l'exégèse de l'homme. Cette position lui a permis de faire un méta-discours dont les aboutissements n'ont pas été beaucoup plus brillants que ce que le sens commun aurait lui-même recommandé. Les modifications à ce qu'ils perçoivent toujours comme le flux constant de l'histoire et de la pensée ont engendré des problèmes insoupçonnés, ce qui n'a fait que prouver que la nature de la pensée a ses propres règles qui lui donnent une certaine harmonie. Bref, le dernier des hommes de bon sens est apte à discuter de politique, pourvu qu'il utilise ce bon sens correctement et jusqu'au bout. 

Je crois honnêtement par ailleurs que ces articles de blog se complètent: chacun couvre du sujet donné une partie qui lui tient à coeur, de sorte qu'on a presque un tout, qui peut néanmoins se lire au hasard des liens. Bref, un heureux mélange de hasard et d'exhaustivité, et un beau modèle de création collective, sur quoi j'aurais bien des bonnes choses à dire (d'ailleurs, plusieurs historiens de la philosophie pensent qu'une bonne partie du corpus aristotélicien a ainsi vu le jour). 

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :