Mokapop

février 15, 2007

Problème statistique

Filed under: Diversions, Uncategorized — mokawi @ 10:24

Depuis que mon coloc français m’a initié au noble sport du hockey sur glace, je suis attentivement les Canadiens de Montréal. C’est un passe-temps qui comporte beaucoup d’avantages: par exemple, c’est une façon extraordinaire de rencontrer des gens, parce qu’à Montréal, c’est un langage universelle, du moins pour le sexe fort. C’est aussi un sport superbe: les joueurs sont très rapides, les déséquilibres et les ouvertures sont fréquentes, les buts nombreux.
C’est aussi une magnifique occasion pour les gens naïfs de s’exprimer. Et pour les gens moins naïfs de se moquer des seconds, ou de s’abaisser impunément à dire des sottises. Par chance, tous ces gens disposent d’un vaste outillage statistique qui leur permet de ne pas trop s’écarter de la vérité. Mais, apparemment, ils l’utilisent mal, parce qu’ils n’ont pas su noter un paradoxe frappant.
Voyez-vous, les Canadiens perdent continuellement depuis Noël, après avoir eu une première moitié de saison record, terminant l’année parmi les meilleures équipes de la ligue nationale avec un ensemble de joueurs somme toute assez modeste. Or une des raisons pour cette débâcle serait, dit-on, l’indiscipline menant aux punitions. En fait, le problème perdure depuis très longtemps, mais comme les Canadiens avaient la meilleure fiche de la ligue nationale en désavantage numérique, les effets ne se faisaient pas sentir, alors que maintenant, les mauvaises punitions font perdre des matchs.
Or, bien que les commentateurs de télé et de radio ne se lassent pas de condamner l’indiscipline, avec 884 minutes de pénalité, la Sainte-Flanelle se situe dans le peloton du milieu, en 10e position sur 30, certes loin derrière les 580 minutes des Devils, mais assez loin devant les 1024 minutes des Ducks d’Anaheim. Yvon Pednault disait récemment que les arbitres regardaient les fiches des équipes pour savoir qui il fallait surveiller de plus près, or sa suggestion que cette pratique nuisait au Canadien est certainement fausse.
Alors pourquoi s’en fait-on autant? Il est en fait évident que le Canadien passe beaucoup plus de temps au banc que tous ses rivaux lorsque ceux-ci jouent contre Montréal. Il faut dire qu’ils ont gros à craindre: Montréal est la deuxième puissance avec un homme en plus. Dans les chiffre, on remarque que les Canadiens sont ceux qui ont eu le moins de jeux de puissance après les Panthers de la Floride et le Islanders de Long Island. Oui, mais l’unité d’avantage numérique la plus puissante de la ligue, les Sharks de San José, se place au 11 rang de ceux qui ont eu le plus de jeu de puissance. Le Penguins, 4e puissance en avantage numérique, est l’équipe qui bénéficie du plus grand nombre de jeux de puissance après la Caroline. Bref, aucune corrélation entre la puissance d’un avantage numérique et le nombre de fois qu’elle en profite.
Regardons du côté des désavantages numériques: avec 195 désavantages numériques, les Devils sont ceux qui ont le moins eu à se défendre à 4 contre 5, ce qui n’est pas surprenant, puisqu’ils ont effectivement passé peu de temps sur les bancs. Ce qui est plus surprenant, c’est que les Ducks, qui passent beaucoup de temps sur le banc, n’en sont pas moins rarement en désavantage numérique: ils sont 18e à ce chapitre. Ceux qui ont le plus à se débrouiller à court d’un joueur sont les mêmes qui se tapent le moins de supériorité numérique: les Canadiens, les Panthers et les Islanders partagent la tête du classement avec les Coyotes de Phoenix.
Comment est-ce possible? Les Panthers sont juste en-dessous des Canadiens au niveau du temps de pénalité, et les Islanders sont parmi les dix équipes les moins punies. Comment se fait-il que les Ducks se tapent plus de pénalité et en paient moins le prix que ces trois équipes?
Ont-ils des pénalités pour s’être battu? Quand il y a des pénalités pour bagarre dans le hockey, les deux belligérants sont généralement chassés en même temps, de sorte que le jeu se poursuit à 4 contre 4. J’ai regardé un bref échantillons des résultats des Ducks, et ils se battent beaucoup plus que les Canadiens. Mais les batailles sont à la baisse dans la LNH depuis qu’ils ont changé les règles, et l’immense majorité des pénalités sont désormais des accrochages ou de l’obstruction. Il faut donc que les autres équipes de la LNH commettent beaucoup moins de fautes quand ils se présentent contre le Canadiens—mais comme on a vu précédemment, ce n’est pas qu’ils soient intimidés.
Bref, il se peut qu’il y ait un grand complot contre nos trois équipes, soutenus par de sombres raisons commerciales: le marché montréalais est aussi sécuritaire au niveau de la demande que celui du pétrole, la concession de Long Island serait condamnée, et celui de la Floride serait bien établi. Je n’aime déjà pas beaucoup les théories du complot, celle-là me semble assez mal fondée.
Je ne sais pas en ce qui concerne les deux autres équipes, mais je crois que pour le Canadiens, c’est qu’il n’arrive pas à provoquer les pénalités. À 5 contre 5, le CH a presque toujours le désavantage, et doit son salut à sa défensive, qui figure nécessairement parmi les meilleures de la ligue, et à ses gardiens, et surtout à Cristobal Huet, qui gagne les matchs à lui seul.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :