Mokapop

janvier 29, 2007

Ubuntu/xfce sur un powermac g4

Filed under: Informatique, Linux, Macintosh — mokawi @ 1:12

Je fais ce genre de blog au cas où quelqu’un aurait besoin des trucs que j’ai trouvé. Donc, j’aime aussi bien faire ça net.

I. Impressions générales

Xfce: Mon cousin français qui fait de la programmation de pointe ne jure que par ça. Personellement, j’aime bien, mais c’est pas à tout casser. Franchement, ça ne change pas beaucoup de Mac OS ou Windows. À vrai dire, je suis tenté de passer à ion, juste pour voir.
+: Les barres super personalisables, qui peuvent s’afficher et s’enlever. Thunar (le gestionnaire de fichier) est plutôt bien.
-: Un certain manque de super du drag-n-drop, comparé à Mac OS avec ses « spring-loaded folders » et à Gnome où on peut tirer les menus pour les mettre comme raccourcis. Pas de browser samba, ni de gestionnaire de mot de passe (en tk, pas encore trouvé).

Linux:
+: C’est connu, c’est bien plus rapide. Ce qui est moins connu, c’est que c’est plus simple. Et contrairement à Mac OS X, ça fonctionne avec ma carte réseau (ou n’importe quelle autre patente existante). Malgré ce que je vais dire après, je n’ai jamais eu autant de facilité à installer une imprimante-scanner, même sur Mac OS X.
-: Ça prend à peu près le double de temps à mettre sur pied. Il y a souvent des problèmes, mais surtout il y a beaucoup trop de solution possibles. Quand j’étais sur OS X, quand le moniteur ne fonctionnait pas à la bonne fréquence, tous les forums me donnaient une seule et unique solution. Mais sur Linux, il y a des dizaines de problèmes possibles: la configuration du serveur X, le mauvais pilote, la mauvaise liste de résolutions possibles, etc. Et comme il y a des scripts sensés tout régler et qui eux-même ne fonctionnent pas tout le temps parce qu’il manque telle ou telle librairie…

Xubuntu: La version de Ubuntu fonctionnant avec Xfce4
+: Il paraîtrait qu’Ubuntu est plus facile à installer que les autres distros, parce qu’il serait plus orienté vers l’utilisateur pas trop technicien. J’ai de sérieux doutes.
-: Imaginez, build-essentials n’est pas dans les paquets standards! Make et gcc y sont, bien sûr, mais pas les librairies de base, comme stdio.h et cie! J’en reviens juste pas. Impossible évidemment de compiler quoi que ce soit sans ça, et sachez que compiler des logiciels, ce sont des trucs qui arrivent souvent sur Linux—surtout si vous possédez un ordinateur avec un processeur PowerPC.

Powermac G4: C’est classe comme machine, mais y’a plus rien qui marche là-dessus. La carte graphique est bousillée (sortie avec des ombres horizontales sur toute la largeur de l’écran), la carte SCSI sur PCI empêchait ma carte wifi de fonctionner et le disque dur original a cramé. Si jamais vous essayez de mettre une nouvelle carte AGP là-dessus, je vous souhaite bonne chance parce que les carte ordinaires ne sont généralement pas compatibles.

II. Problèmes rencontrés

Évidemment, il y a eu les problèmes matériels. J’ai dû réinstaller 4 fois le système avant de décider que le disque était cramé et qu’il méritait tout simplement la mort. J’ai gossé des heures sur ma carte réseau avant d’ouvrir la boîte et d’enlever la carte SCSI. J’ai gossé des heures, marché un bon 45 minutes et marchandé ferme avec un vendeur suspucieux pour une belle carte AGP qui ne fait pas avec un powermac (en fait, j’ai eu un peu peur, parce qu’il n’y avait pas la moindre lumière qui ne daigne s’allumer, ni même le moindre bruit de disque ou de ventilateur qui ne daigne se faire entendre).

Et puis ensuite il y a eu les fameux build-essentials. Vous voyez, personne n’aurait pu s’imaginer que ce truc-là manquait à l’appel, donc assez difficile de trouver le bon article sur les forums.
J’ai gossé pas mal sur vim parce que les commandes avec virgules ne fonctionnaient pas (tout à fait nécessaire parce que j’utilise VimOutliner dans le cadre de mon travail). J’ai finalement recompilé vim, sans grand succès. Enfin, j’ai réinstallé les paquets vim-full, vim-gnome, vim-perl et vim-python, et ça a marché, à ma grande surprise.
J’ai eu toutes les misères à mettre sur pied une alternative à GeekTool, qui me tient au courant de choses que j’ai à faire (j’ai un todo qui s’édite avec VimOutliner, justement) et de mon horaire (je marche avec remind) en laissant des sorties terminal sur mon bureau Mac OS X. Cherchez « Geektool alternative »: on vous donnera des logiciel qui donnent la température de la machine, le « uptime », l’usage des disque, du réseau, du processeur, etc. L’alternative, c’est les « desklets ». Il y a gDesklets, les desklets pour gnome et aDesklets, qui est une version un peu plus économe sur l’ordi (paraît-il). gDesklets est trop standard, fait des boîtes pas très belles et marche vraiment tout croche sur Xfce. aDesklets offre moins de desklets, mais semble plus fonctionnel—même si je n’ai jamais pu faire fonctionner les scripts d’automatisation qu’il semble contenir. Primo: n’oubliez pas que Xfce 4.4 a un bureau tout nouveau tout chaud, et donc aDesklets ne s’y attend pas, et tout les desklets se trouvent pris sous la fenêtre du bureau. Personnellement, j’ai balancé le bureau, mais il y a peut-être un autre moyen; en faisant « adesklets –kde » par exemple (je n’ai pas essayé).
Une fois que vous aurez fait ça, il y a certaines choses à retenir: premièrement, les desklets ont l’habitude imbécile de poser la question « voulez-vous me tester ou m’enregistrer? ». C’est idiot, parce que l’enregistrement ne fonctionne pas pour moi, et s’ils s’affichaient tout seuls, j’aurais simplement entré leur ligne de commande dans la liste des choses à lancer au démarrage, et tout le monde serait content. Mais non, il a fallu que votre humble serviteur décrypte le fonctionnement de aDesklets pour s’en sortir. Il y a un fichier ~/.adesklets qui contient l’information qui permet à adesklets de lancer les desklets. Elle est sous cette forme ou à peu près:
[/chemin/vers/le/dossier/du/desklet/trucmuche.py]
id=0 screen=0 x=459 y=765
Ajoutez une ligne de ce script pour avoir ce que vous voulez. On se doute de ce que tout ça veut dire, sauf peut-être « id ». J’ai découvert en utilisant doityourself.py: j’ai copié trois fois le dossier du script, et j’ai fait trois widgets: un pour la liste des processus (ps), un autre pour remind, et un autre pour mon todo. Et un seul fonctionnait: le premier. J’ai alors découvert que dans le fichier config.txt de doityourself, on peut entre plusieurs scripts, à condition de précéder la ligne par id1, id2, id3, etc à la place de id0. Donc, pour plusieurs instances du même script, il faut plusieurs id.
Autre remarque avec doityourself: il semble y avoir une limite d’environ 20 lignes… c’est du moins ce que me disent mes expérimentations avec ps. Après, le script plante en donnant une erreur dans le terminal. À suivre.
Pour la musique, j’ai installé mpd. Mais il plante de temps en temps pour des raisons inconnues (oui, je devrais vérifier les logs…). J’ai fait un script rapide pour le fermer et le rouvrir, et il reprend où il avait laissé. Pour le client, je recommande l’interface phpMp (installez Apache avant, avec toute librairie nécessaire. Et pour un powerpc, ne prenez pas le fichier .deb. Il y a un script d’installation dans le paquet .tar.gz.). Il y a aussi gmpc (Gnome Music Player Client) et le python pympd qui sont pas mal, même si le premier ne lit pas les playlists (il ne fait que les sauver!) et le second est un peu lent.
J’ai cherché un bout de temps avant de trouver le partage d’imprimantes. Prenez votre navigateur préféré, et envoyez le à http://localhost:631/, et vous atterrirez dans l’outil de configuration de CUPS (serveur imprimante de linux).

III. Trucs qui ne fonctionnent toujours pas

Linux monte bien le serveur Samba du portatif mac, mais pas l’inverse. Booh, le mac. Rsync est très difficile à installer. Peut-être me faire un serveur ftp? Democracy player ne fonctionne pas (mais ça a pas l’air d’un logiciel pour Linux. Trop gros et trop crado: il installe même Mozilla! Pour mac os X, en revanche, ça pourrait être bien.) Je n’ai toujours pas testé le pilote SANE du scanneur. J’ai encore à faire un script pour syncroniser remind et mon todo. Mpd plante toujours de temps en temps. Je n’ai pas encore installé opensshd, et si je l’ai fait, je n’ai pas activé le serveur X. J’ai encore de la difficulté avec les rss/podcasts. J’utilise PenguinTV pour les podcasts pour le moment, et Lifearea pour les fils ordinaires. Le second me satisfait, quoique trop lent, mais le premier ne lit pas tous mes podcasts. Peut-être changer pour iPodder ou Podnova. J’ai encore mon Zaurus à faire marcher avec le Powermac. Aux dernières nouvelles, je ne pouvais pas accéder à mpd depuis le portatif. Je n’ai toujours pas de vie.

IV. Le lendemain

Le serveur son a peté d’aplomb, mais un redémarrage a suffit. Ça doit être ça qui gosse mpd.
smbmount a commencé à refuser de fonctionner. Comme on dit, d’la marde, j’ai laché samba pour un truc qui monte des disques par le biais de SSH: sshfs. Il y a un manuel super simple pour l’utiliser.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :