Mokapop

septembre 8, 2006

Amsterdam

Filed under: Cultures, Histoires à coucher dehors, Uncategorized — mokawi @ 2:30

Je suis parti en voyage, et en bon antisocial que je suis, je n’ai pas ecrit a personne au Canada. Volontairement: j’ai deja assez a m’occuper d’acheter des cadeaux a mes compatriotes, je n’ai franchement pas envie que mop esprit ait a revenir au Canada a chaque fois que je prend mon ordinateur. D’ailleurs, c’est un peu dans mes objectifs, parce que le temps que je gagne a faire mon antisocial se transforme en temps que je peux utiliser pour lire sur Toto (en ce moment, je lis un article pas mal par Jean-Yves Chateau, « Phronesis et verite »).
J’ai quand meme ecrit un article de blog sur Paris, que je n’ai pas encore envoye (je le ferai plus tard), et je vais utiliser mon temps d’attente pour le train vers Dusseldorf pour vous expliquer un peu Amsterdam.
Contrairement a Paris qui est tres grise, tres chic, tres frais chiee, Amsterdam est la ville de la contre-culture. Vous savez sans doute qu’on y peut acheter du weed de facon tout a fait legale, et que les vendeurs ne s’en privent surtout pas (les « Coffee Shops » sont presentes a chaque coin de rue, du moins dans le centre de la ville), sachez en plus que dans un cartier, vous pouvez vous promener dans les allees pour vous rincer les yeux de la vue de femmes presque nues qui se pavanent dans des vitrines en vous faisant des clins d’oeil et des signes pour que vous les rejoigniez dans l’intimite de leur cabine. Si vous etes du genre S&M, ou toute autre sorte de kink, evidemment, on a aussi pense a vous. D’ailleurs, le musee du sexe d’Amsterdam est immediatement a cote du musee de la torture.
Je n’ai malheureusement pas eu la chance de rencontrer de neerlandais (sinon brievement). Mais je crois qu’ils sont un peu tannes des touristes, et ils n’ont pas tout a fait tord, dans la mesure ou ils ont radicalement change la ville, et pas seulement dans le sens de la contre-culture. Si tout le monde parle anglais ici, tout le monde ne parle pas neerlandais. On sent un peu de raideur et d’agacement quand on demande des directions, et generalement, on recoit des reponses assez expeditives qui se resument a deux mots: « This way ».

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :