Mokapop

avril 20, 2006

Parlons philo

Filed under: Personnel, Philosophie — mokawi @ 8:06

Il n’y a pas de moyen plus sûr de ne pas être compris que de devenir chercheur. Mais devenir chercheur en philosophie, ça frise l’irréel: il faut dire que pour le commun des mortels, la philosophie, c’est une discipline en voie de disparition. Les sciences, on sait ce que c’est: ça nous permet de fabriquer des fusées et des ordinateurs (évidemment, le commun des mortels s’imagine que ceux qui fabriquent des ordinateurs sont les mêmes qui ont établi la théorie de la physique quantique). La littérature aussi on sait ce que c’est: c’est chouette, ça nous donne de la lecture le dimanche quand on a rien à faire et qu’il n’y a vraiment rien à la télé. Et en plus, ça exalte notre sentiment patriotique en nous « définissant » comme québecois. Ah oui, et surtout, ça épate les filles. Mais la philo? La philo est invisible aux yeux de monsieur et madame tout le monde, alors elle n’existe pas.
Bref, lorsque les gens vous disent « Que faites-vous dans la vie? », la réponse « Je fais de la philo » est plutôt un appel à leur imagination fertile qu’une extension précise dans leur vision du cosmos. Bref, vous pouvez avoir droit à plusieurs réaction.
Il se peut que votre interlocuteur connaisse intimement la philo parce qu’il l’a étudié, et là vous déclinez vos domaines d’intérêts, et comme ils sont pratiquement toujours différents des siens, vous tombez poliment dans des sujets plus grégaires, soit vaguement vulgaires (les femmes, les potins de philosophe), soit particulièrement désintéressant.
Il se peut que votre interlocuteur soit une petite gens qui voit surtout le monde comme un endroit où il faut survivre. Vous êtes alors une créature particulièrement bizarre, qui n’obéit pas aux règles qu’il prête au monde, puisque vous vivez bien tout en pratiquant quelque chose de complètement ésotérique. Mais comme les petites gens sont peu soucieuses de ces choses-là, elles vous accueillent avec un mélange de curiosité (qu’est-ce que ça boit comme fort, un philosophe? comment ça baise? etc.) et de sympathie pour une telle aberration de la nature.
Mais le summum n’est atteint que lorsque vous rencontrez des gens bien éduqué qui ne connaissent de la philo que quelques noms attrapés au cégep qui ont survécu à la purge mnémonique que fait tout étudiant bien constitué après l’examen final de chaque cours.
Car pour eux aussi la philosophie est un oiseau rare. Mais malgré cette rareté, même ceux qui ont détesté la philo au cégep conserve une inexplicable sympathie pour cette auguste discipline qui a obsédé Platon et Aristote, et en fait, ils agissent comme s’ils souhaitaient en voir plus. Les raisons de cela demeure aussi obscures que l’idées qu’ils se font de la discipline. Par exemple, certains croient que « c’est bon pour toi », peut-être parce qu’ils ont lu (et oublié) Sénèque et Épicure, que ça peut « te rendre plus logique » (comme le sudoku, quoi!), que ça te permet « de donner un sens à ta vie ». D’autres voient bien que pour justifier une opinion, il faut savoir ce que c’est que justifier, alors ils vous demandent ce que vous pensez des mouvements alter-mondialistes, à quoi vous répondez à leur grand désarroi que vous n’en connaissez que dalle. Et enfin, il y a ceux qui se sont passionné pour un auteur, philosophe ou pas, mais convaincu de la grand profondeur. Ceux-là vous disent fièrement jusqu’à quel point ils ont été transformés par ce penseur, jusqu’à ce qu’ils reconnaissent dans votre visage le sourire de la pitié que vous n’avez pu contrôler, parce que vous trouvez ce « penseur » d’une insignifiance consommée (pensez à Coelho, par exemple), ou encore parce que votre interlocuteur l’a compris vraiment tout croche. Il y a aussi ceux qui vont se mettre à citer des choses comme « L’homme est un animal politique » (par exemple) et vous en donner une interprétation à mille milles de ce que c’était sensé vouloir dire pour Aristote. Évidemment, dans cette catégorie-là, vous avez les innombrables soi-disant « épicuriens », qui vivent dans une abondance et une insouciance d’eux-même qui étaient justement la cible d’Épicure.
Ces gens-là (les gens éduqués) ont tendance aussi à essayer de prouver que la philosophie est utile ou importante. Et c’est souvent à travers l’économie. Bref, on entend toutes sortes de bizarreries; par exemple, il paraîtrait que des entreprises embauches des philosophes professionnels, ou encore que certains philosophes se trafiquent en psychothérapeute. En vérité, je peux croire que ça fonctionne bien; les philosophes font de bons avocats, ils parlent couramment 3 langues, ce sont toujours les premiers à se lancer en politique étudiante, bref, ils sont experts dans l’art de se débrouiller là où ils ne sont pas spécialistes. Mais franchement, je n’ai pas étudié Aristote et la Critique de la Raison Pure, je n’ai pas étudié les secrets les plus fondamentaux de la pensée occidentale pour me retrouver là. Et c’est un peu ridicule de croire que la philosophie pourrait avoir pour fonction de former des psychothérapeute et des conseillers en éthique.
En fait, je suspecte que les gens pensent que la philosophie est en crise parce qu’il n’y a pas assez de philosophes. Et pourtant, les cours de philo sont pleins à craquer, et pour chaque offre d’emploi de professeur dans une université, plus d’une centaine de concurrents envoient leur CV—tous des Ph. D. ayant un dossier de publication. Et on est loin de désirer que de nouveaux postes ouvrent: imaginez, chaque professeur publie environ un article par an ou par deux an dans son domaine, et un bon chercheur doit se tenir au courant de tout ce qui s’écrit: imaginez quelle pléthore d’articles inintéressants nous devrions subir si on avait autant de philosophes que d’ingénieurs!

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :